Max et Bobo
  [nicht mehr im Kino - Release: 22. Januar 1998]
   
 

Il s'appelait Bobo. C'√©tait un ange. Il √©tait l√† pour me sauver. • Comme J√©sus. Mais J√©sus, c'√©tait pour sauver tout le monde. Bobo, lui, c'√©tait juste pour moi.

Pourquoi moi? Je sais pas. C'est difficile de dire pourquoi Dieu fait les choses.

Bobo, c'était un ange. C'est maintenant que je dis ça. A l'époque, je le prenais pour un crétin, comme les autres. D'ailleurs, lui non plus, il savait pas qu' il était un ange.

Je l'ai rencontr√© par hasard, par erreur, dans un poste de police. J'ai essay√© de profiter de lui, par tous les moyens possibles. Je faisais toujours √ßa: j'√©tais un dr√īle de type, √† l'√©poque.

J'avais attrapé de l'eczéma sur mes mains, mon salon de coiffure avait fait faillite et ma femme m'avait quitté. J'étais en train de couler. Tout ce que je faisais pour ne pas couler, hé bien, ça me coulait encore plus.

J'avais l'impression que toute le monde me l√Ęchait, mais c'√©tait moi qui chassais tout le monde, et quand vous chassez tout le monde, vous pouvez que couler, comme ce type, dans le 'Grand Bleu' qu' ils passaient hier soir √† la vid√©o de la prison, sauf que, dans la rue, il y a pas de dauphins, pas de lumi√®re bleue, pas de musique, alors, quand vous coulez, c'est pas beau √† voir, vous perdez tous vos r√™ves, vous crevez la gueule ouverte...

Heureusement, j'ai rencontré Bobo. Bobo, il était con, il était fou, il avait des rêves idiots, il voulait quetter toutes les femmes, surtout les plus laides! il voulait rigoler et bouffer le monde!...

Moi, j'étais éteint; Bobo m'a rallumé.'


© 2017 Frenetic Films

VERLEIH: Frenetic Films

 

REGIE:
Frédéric Fonteyne
PRODUKTION:
Patrick Quinet
CAST:
Alfredo Pea
Jan Hammenecker
Stéphane Auberghen
Dominique Baeyens
Frédéric Bodson
Nathalie Laroche
Ludo Busschots
DREHBUCH:
Philippe Blasband
KAMERA:
Virginie Saint Martin
SCHNITT:
Sandrine Deegen

LAND:
Belgien
Luxemburg
Frankreich
JAHR: 1998
LÄNGE: 80min